Rechercher
  • Laura Robelin

Stress et cortisol

Nous avons tous déjà connu le stress, que ce soit avant un examen, avant un rendez-vous important ou plus quotidiennement lorsque l'on fait face à des problèmes. Le stress n'est pas à prendre à la légère oui, il se peut parfois qu’il s’installe de façon plus ou moins durable et cela peut avoir de lourdes conséquences sur l'organisme. Comment ? Grâce à une molécule, parmi d'autres, synthétisée en cas de stress de. Le cortisol.


Sommaire :

  • Le stress

  • Le cortisol

  • Stress, cortisol et conséquences

  • Conclusion


Le stress


Le stress touche à peu près tout le monde de façon universelle. Dans certains cas, le stress peut être bénéfique comme, par exemple, lorsqu’il permet de fournir l'énergie nécessaire avant un examen ou une présentation orale. Il permet également d'engendrer des réactions de fuite face un danger. Cependant, un stress intense et chronique (répétitif ou installé sur le long terme) peut entraîner des conséquences négatives sur le corps et avoir un impact sur le système cardio-vasculaire, sur le sommeil ou encore sur le métabolisme.

En effet, un stress chronique conduit à une synthèse augmentée de molécules chimiques au niveau du système endocrine : les glucocorticoïdes. Parmi ces molécules, on retrouve le cortisol qui est le principal glucocorticoide.


Le cortisol


Le cortisol, comme indiqué précédemment, est un glucocorticoïde dérivant du cholestérol. Il est sécrété par des glandes situées au niveau des reins : les glandes surrénales. En cas de stress, aigu ou chronique, le cerveau (plus précisément l'hypothalamus) va informer l'hypophyse (qui est une glande située dans le cerveau et qui sécrète de nombreuses hormones) de ce stress, qui va à son tour indiquer aux glandes surrénales (via les hormones) de produire du cortisol. Il aura ensuite plusieurs actions comme, par exemple, une action sur la glycémie, une inhibition du système immunitaire ou encore un impact sur le sommeil. On peut ainsi aisément deviner qu’une synthèse excessive de cortisol peut entraîner de lourdes conséquences.


Stress, cortisol et conséquences


En cas de stress prolongé, la synthèse de cortisol va entraîner différentes réactions physiologiques et biologiques négatives.


effets sur le métabolisme des glucides, des lipides et des protéines

Le cortisol a un impact sur le métabolisme glucido-proteique. Il va stimuler la dégradation des protéines et des lipides. Il va également agir sur la régulation de la glycémie. En d'autres termes, un excès de cortisol peut conduire à une hyperglycémie (diabète), à une résistance à l'insuline ou encore à une dyslipidémie (taux anormaux de lipides dans le sang).


effets sur le système cardio-vasculaire

Le cortisol est indispensable au maintien d'une bonne pression artérielle. Cependant, à l’excès, le cortisol peut entrainer de l’hypertension (via des molécules et des hormones de le fonctionnement est assez complexe). Dans certains cas rares, cet excès de cortisol entraînant une hypertension peut conduire à un syndrome appelé le syndrome de Cushing (pathologie caractérisée par une hypertension, une prise de poids, une modification morphologique, du diabète, du cholestérol, des troubles du système nerveux central…).


effets sur le sommeil

La synthèse de cortisol varie naturellement au cours d'une journée. Elle suit un rythme jour/nuit et elle est à son maximum entre 6h et 8h du matin et diminue ensuite pour devenir presque nulle au cours de la nuit. Cette synthèse de cortisol est corrélée à celle de la mélatonine (hormone indispensable au sommeil). En effet, la synthèse de mélatonine augmenté quand celle de cortisol diminue. De ce fait, une synthèse de cortisol en excès, en cas de stress, va entraîner une diminution de la synthèse de mélatonine. Et cela conduira a des troubles du sommeil (sommeil agité, troubles de l'endormissement, sommeil décalé…).


Conclusion


Le cortisol peut avoir des effets stimulants et positifs pour l'organisme dans des situations de stress ou des situations exigeantes. Cependant, libéré sur le long terme, il aura à l'inverse des effets délétères.


Ainsi, si vous vous sentez stressé(e), n’hésitez pas à employer diverses méthodes antistress comme, par exemple, faire une activité physique ou écouter de la musique. Vous lutterez ainsi contre cette hormone du stress !



Sources


[1] Technical and clinical aspects of cortisol as a biochemical marker of chronic stress, Do Yup Lee et Al., BMB Rep, 2015

[2] Cardiovacular consequences of cortisol excess, Judith A Whitworth et Al., Vasc Health Risk Manag, 2005

0 commentaire