Rechercher
  • Jules Marcilhacy

Pourquoi prendre des compléments alimentaires aujourd’hui ?


Vous pensez ne pas avoir besoin de compléments alimentaires ?


Cet article devrait vous faire reconsidérer la question… En effet, les compléments peuvent vous aider à obtenir tous les nutriments et micronutriments dont votre corps a besoin au quotidien.


Lisez-le pour comprendre l’importance de la supplémentation pour maintenir un bien-être optimal.



Pour fonctionner de façon optimale, votre corps a besoin de nombreuses vitamines et minéraux dans des quantités bien précises. Idéalement, les nutriments et micronutriments devraient être apportés par le biais de l’alimentation, dans le cadre d’un régime alimentaire sain et équilibré.


Malheureusement, les études montrent que plus de 80% des français ont des carences en nutriments essentiels. En effet, de nombreux facteurs (stress, fatigue physique et mentale, pollution, appauvrissement des sols…) font qu'il est difficile pour beaucoup d'individus de satisfaire leurs besoins, même lorsqu’ils veillent à leur alimentation.


En somme, votre objectif doit donc être d'obtenir la plupart des nutriments et micronutriments dont vous avez besoin par le biais de l'alimentation tout en prenant des compléments pour fournir les nutriments supplémentaires qui peuvent vous manquer.


Quels types de compléments existent-ils ?


Il existe de nombreux types de compléments alimentaires parmi lesquels :

  • Les vitamines

  • Les minéraux

  • Des nutriments spécifiques présents dans les aliments (oméga 3)

  • Les plantes (Chardon-Marie, Carvi…)

  • les adaptogènes (Ginseng…)

  • Les composés antioxydants (phytonutriments, acides aminés…)

  • Les composés non alimentaires présents dans l'organisme (mélatonine, sérotonine…)

  • Les complexes composés de plusieurs types différents (Complexe Solaire…)


Dans quels cas la prise de compléments est-elle recommandée ?


Puisque l’alimentation ne suffit plus pour obtenir tous les nutriments et micronutriments essentiels, la prise de suppléments s’avère un support indispensable.


Cela est d’autant plus vrai les situations suivantes :

  • Alimentation déséquilibrée et peu variée

  • Régime alimentaire restrictif ou exclusif (végétalien ou végétarien par exemple)

  • Intolérances alimentaires ou allergies nécessitant la suppression de certains aliments ou groupes d'aliments en raison d'allergies (lactose, gluten…)

  • États pathologiques réduisant la capacité de l'organisme à absorber correctement les nutriments

  • Changement physiologique entraînant une modification des besoins en matière de nutriments (grossesse, adolescence, ménopause…)

  • Traitements médicamenteux entravant l'absorption de certains nutriments

  • Modification des besoins et des capacités d’absorption liée à l'âge

  • Mode de vie exigeant contribuant à l'épuisement des nutriments ou à l'augmentation des besoins (stress, manque de sommeil, absence ou excès d’activité physique, consommation excessive d’excitants, tabagisme…)

  • Environnement de vie peu favorable (pollution, appauvrissement des sols..)

Cette liste n’est pas exhaustive mais elle met en lumière la variété des situations pouvant entraîner des carences.


Examinons de plus près 4 de ces raisons pour lesquelles vous pourriez avoir besoin de vous supplémenter :


1. Vous avez des restrictions alimentaires


Certains régimes alimentaires peuvent être restrictifs or, il n’est jamais anodin d'exclure certains groupes alimentaires de son alimentation. Cela peut dans certains cas entraîner des carences qu’il conviendra de combler par le biais des aliments et de la supplémentation.


Ainsi, les régimes sans produits laitiers peuvent nécessiter un supplément de calcium et de vitamine D, car les produits laitiers sont des sources importantes de ces nutriments.


Les végétaliens et les végétariens quant à eux doivent être particulièrement attentifs à leurs apports en vitamine B12 (issue essentiellement des aliments d'origine animale), en fer, en zinc et en iode.


De façon générale, tout changement de régime alimentaire doit se faire préférablement sous la supervision d’un professionnel de santé.



2. Vous prenez de l'âge


Avec l’âge, les besoins en nutriments et micronutriments peuvent évoluer. Ainsi, à partir de de 50 ans les besoins en calcium, en vitamine D et en vitamine B12 augmentent de façon importante.


La vitamine D et le calcium sont ainsi particulièrement importants pour les femmes post-ménopausées, car elles courent un risque accru de perte de densité osseuse en raison des changements hormonaux. Une supplémentation quotidienne en calcium et en vitamine D permet de minimiser ce risque.


En outre, les personnes plus âgées ont parfois des difficultés à absorber la vitamine B12 contenue dans les aliments, ce qui peut également entraîner une carence. C'est pourquoi il est conseillé de prendre un supplément quotidien de vitamine B12 .


3. Les aliments que vous consommez sont pauvres en nutriments


Même en veillant à adopter une alimentation équilibrée, saine, biologique et de saison, il n’est pas garantie que vous obteniez tous les nutriments et micronutriments dont votre corps a besoin. Cela est dû au fait que les aliments en eux-mêmes ont progressivement perdu de leur qualité au fil des décennies.


L’agriculture conventionnelle et la sur-industrialisation ont conduit à l’exploitation intensive des sols et à leur épuisement.


Les recherches montrent que les éléments nutritifs les plus affectés par l'épuisement des sols sont notamment les protéines, le calcium, le phosphore, le fer, la riboflavine et la vitamine C. Les autres éléments nutritifs provenant du sol qui peuvent également être affectés sont le magnésium, le zinc, la vitamine B6 et la vitamine E.


Dans les pays développés, les apports en calories augmentent de plus en plus tandis que les aliments bruts que nous consommons deviennent vides sur le plan nutritionnel.


A titre d'exemple, selon une étude de l’université du Texas, en 1950 le brocoli contenait 12,9 mg de calcium par gramme et seulement 4,4 mg en 2003, soit quatre fois moins.


Il faut avoir conscience de cela et se complémenter en conséquence, même si cela ne devrait pas vous dissuader de manger vos fruits et légumes.


4. Vous êtes une jeune ou future maman


Les besoins en certains nutriments et micronutriments augmentent pendant la grossesse et l'allaitement. En effet, à cette période de leur vie, les femmes doivent à la fois satisfaire leurs propres besoins quotidiens ainsi que ceux de leur enfant. Ces nutriments et micronutriments sont bien sûr essentiels à la bonne croissance et au bon développement du bébé.


Les vitamines les plus importantes pour les futures et nouvelles mères sont l'acide folique, le fer, le zinc, le calcium, la vitamine C, la vitamine D et le DHA. Une complémentation en oméga 3 est également souhaitable. Les complexes de vitamines prénatales telles que le Mélange Prénatal Cuure sont alors pratiques pour obtenir ces différents nutriments et micronutriments dans les justes doses.


Pour conclure...


La prise de compléments alimentaires ne se substitue pas à une alimentation équilibrée comprenant des fruits, des légumes, des céréales complètes, des protéines maigres et des graisses saines. Pour autant, nos modes de vie modernes, l’environnement, l’âge et de nombreux autres facteurs peuvent générer des carences en nutriments et micronutriments essentiels. La supplémentation est alors une bonne ressource pour combler ses besoins et garder une forme optimale.


Et si vous ne savez pas par où commencer, faites notre test en ligne gratuit pour obtenir vos recommandations personnalisées. Notre puissant algorithme a été réalisé en collaboration avec un Comité Scientifique composé de médecins nutritionnistes, docteurs en pharmacie, naturopathes et biologistes.



Enfin, n’oubliez pas que les compléments alimentaires ne sont pas des médicaments. En cas de doute ou de pathologie, demandez toujours l’avis d’un professionnel de santé.



Sources :


The Role of Vitamin D in the Aging Adult

Declining Nutrition of Fruits and Vegetables Human security at risk as depletion of soil accelerates, scientists warn Multiple-micronutrient supplementation for women during pregnancy



0 commentaire