Rechercher
  • Marie Kacouchia

Immunité : préparez votre corps à l’hiver


Rhumes, éternuements, maux de gorge… Pour nombre d’entre nous, la saison froide est synonyme de maladies à répétition. L’hiver est en fait une période propice à la prolifération des germes pathogènes qui donnent naissance aux infections.


Entre remèdes de grand-mère et virées à la pharmacie, il est alors courant de rechercher une solution extérieure et ponctuelle.


Mais ne vaut-il pas mieux prévenir la maladie que la guérir ?


Cette année, faisons les choses différemment et préparons dès à présent notre corps à l’hiver en boostant notre système immunitaire.



Qu’est-ce que l’immunité ?


Le système immunitaire correspond aux différents mécanismes de défenses dont l'organisme dispose pour faire face aux agents pathogènes extérieurs comme les bactéries, les allergènes et les virus. Il s’agit d’un ensemble complexe à deux niveaux.


Le premier niveau est dit inné et permet au corps d’éliminer instantanément et sans distinction les “agresseurs” en les digérant (phagocytose) et en provoquant une réaction inflammatoire. Ce niveau inné représente une barrière physique puisqu’il correspond à la peau, à la muqueuse digestive, aux poumons et à l’appareil uro-génital.


La deuxième niveau est dit adaptatif et repose sur des cellules appelées lymphocytes T et B. Suite à l’inflammation, ces lymphocytes apprennent à reconnaître l’agresseur ou ses débris et à lui répondre de façon systémique s’il parvient à passer la première barrière de l’immunité ou quand il se représente.


Quels facteurs fragilisent l’immunité ?


Bien que notre corps dispose de réponses appropriées pour se défendre, il arrive que certains aspects de notre mode de vie moderne viennent fragiliser ce système sophistiqué. Principalement en cause :


  • La mauvaise alimentation (peu variée, trop grasse, trop salée, trop sucrée…)

  • Le tabagisme et l’excès d’alcool (1)

  • Le stress chronique

  • Le manque de sommeil (2)

  • L’excès d’écrans en tous genre

  • Les activités physiques trop intenses (3)


L’âge est aussi un élément déterminant. Les nourrissons et les très jeunes enfants ont un système immunitaire immature et une réponse plus faible face aux attaques extérieures. Les personnes âgées sont également plus vulnérables car leur système immunitaire devient moins performant avec le temps


Quand booster son immunité ?


Le maintien d’un bon système immunitaire est essentiel toute l’année pour rester en forme. A deux moments de l’année néanmoins, notre corps peut avoir besoin d’un coup de pouce supplémentaire : en automne/hiver, où le corps fatigué est plus sensible aux germes pathogènes et au printemps qui sonne le retour des allergènes.


Comment soutenir son système immunitaire ?


Pour soutenir son système immunitaire, la première étape essentielle est d’adopter un mode de vie sain : manger équilibré et de saison, réduire sa consommation d’alcool de de tabac, bouger au minimum 30 minutes chaque jour et dormir au moins 7 heures par nuit.


Que faire quand cela ne suffit plus ?


Parfois, même en veillant à avoir un mode de vie sain, la fatigue et le stress peuvent tout de même fragiliser l’organisme. Une Cuure de compléments alimentaires permettra alors d’obtenir les micronutriments nécessaires pour soutenir ses défenses immunitaires.


Et en matière de compléments alimentaires, les champions de l’immunité sont :


La vitamine D


Puisque la Vitamine D est synthétisée par le corps grâce au soleil, durant l’automne et l’hiver, nous sommes exposés à des carences. Pourtant la Vitamine D est essentielle pour notre système immunitaire où elle stimule les lymphocytes T. Elle est particulièrement intéressante dans la prévention d’infections respiratoires courantes comme la rhinite et la grippe.


La vitamine C


La Vitamine C aide à protéger les cellules contre le stress oxydatif dû aux radicaux libres, ce qui en fait un acteur clé dans le processus de détoxification de notre corps. Elle aide également au fonctionnement normal de notre système immunitaire. Malgré une alimentation équilibrée, une supplémentation en Vitamine C peut s'avérer nécessaire car c’est une vitamine très fragile. Elle est hydrosoluble, sensible à la lumière, à l’oxygène et à la température. La conservation ou la cuisson des aliments causent en général une grande déperdition.


Le Mélange Probiotique


L’intestin joue un rôle essentiel pour l’immunité puisqu’environ 60 % des cellules immunitaires y sont présentes (3). La prise d’antibiotique, le stress ou une mauvaise alimentation peuvent cependant entraîner un déséquilibre du microbiote intestinal (dysbiose) en faveur de micro-organismes pathogènes et l’empêcher ainsi de jouer son rôle de barrière.

Les probiotiques sont de “bonnes bactéries” qui administrées en quantité adéquate vont aider à réguler le système digestif et ainsi lutter contre la prolifération des micro-organismes pathogènes.


Le zinc


Bien que présent en faible quantité dans l’organisme, le zinc est un oligo-élément important pour le bon fonctionnement de plus de 200 enzymes. Grâce à ses propriétés antioxydantes le zinc stimule le système immunitaire en augmentant le nombre de lymphocytes T et aide aussi à lutter contre les infections.


Notre questionnaire en ligne, élaboré avec des spécialistes (médecins nutritionnistes, docteurs en pharmacie, naturopathes et biologistes) vous permettra d’obtenir votre programme sur-mesure pour l’hiver. Il tient compte de votre profil, de vos antécédents de santé, de votre mode de vie et de vos besoins.


Faites le test dès maintenant !



Recherches scientifiques


(1) Starnbach MN (Ed). The truth about your immune system ; what you need to know, President and Fellows of Harvard College, États-Unis, 2004.


(2) Cohen S, Doyle WJ, Alper CM, Janicki-Deverts D, Turner RB. Sleep habits and susceptibility to the common cold. Arch Intern Med. 2009 Jan 12 ;169(1):62-7.


(3) Major features of immunesenescence, including reduced thymic output, are ameliorated by high levels of physical activity in adulthood. Niharika Arora Duggal Ross D. Pollock Norman R. Lazarus Stephen Harridge Janet M. Lord First published: 08 March 2018


(4) Agence française de Sécurité Sanitaire des Aliments. Effets des prébiotiques et probiotiques sur la flore et l’immunité de l’homme adulte. 2005

0 commentaire

Posts récents

Voir tout